Thé ou café ? Que boire ? Pourquoi ? |FR|

Dernière mise à jour : 4 mars 2021

Commençons par le commencement, les molécules du thé et du café sont elles différentes ?

Une molécule, deux molécules, la même molécule, mais avec des actions différentes en fonction de leur environnement. Extraites des graines de café, la caféine a été découverte en 1819 par le chimiste allemand Runge. Un autre chercheur, Oudry, déclara quelques années plus tard avoir isolé une autre molécule des feuilles du théier, qu'il appela la théine. Bien qu'il a été démontré depuis 1838 qu’il s’agissait en réalité de la même molécule, l’idée de deux substances différentes semble encore persister de nos jours dans le langage courant.


Dans les deux cas, il s’agit tout simplement de la caféine, de son nom chimique 1,3,7 trimethylxanthine, une molécule présente aussi dans d’autres plantes comme par exemple le cacaotier, le cola, le mate ou encore le guarana. Elle stimule et accélère le fonctionnement du système nerveux. Pour les plantes, cette molécule représente une forme de pesticide naturel. La plante produit ainsi, de la caféine pour se protéger des prédateurs.


Mais quelle est la véritable différence entre le thé et le café et comment agissent-ils sur notre corps ?

Dans le café, la caféine est plus "bio-disponible". C'est à dire qu'elle stimule directement la production d’adrénaline (étant plus libre à la métabolisation). L’effet excitant du café est presque immédiat, mais de plus courte durée que le thé (2h à 3h en moyenne).



Dans le thé, la caféine est présente à une concentration bien moindre que dans le café et son action est très différente. Elle n’est pas libre, mais liée à la L-Théanine, elle retarde, prolonge et accentue son effet sur le système nerveux central. Les tanins aussi semblent participer au ralentissement des effets de la caféine dans le thé. L’effet stimulant de la caféine dans le thé est donc lissé et plus prolongé, (6h à 8h en moyenne).


De son côté, la L-théanine semble jouer un rôle apaisant avec un effet inverse de celui de la caféine. Ses effets sur le cerveau sont multiples. En augmentant la concentration du GABA (acide gamma-aminobutyric), (naturellement présent dans les feuilles de thé), de la sérotonine et de la dopamine, la L-théanine produit une relaxation et une réduction du stress physique et mental. La sérotonine et la dopamine sont impliquées entre autres dans nos sensations de bonheur et de plaisir. Le GABA joue un rôle très important en tant que modulateur de l’activité du système nerveux central, intervenant dans le contrôle de l'anxiété (la peur et la douleur). La L-théanine augmente aussi l’activité des ondes cérébrales alpha. Ces ondes agissent également sur la réduction du stress et de l’anxiété tout en augmentant l’attention et la vigilance. C’est la synergie de l'ensemble des molécules présentes dans le thé, (la caféine, la L-théanine, le GABA et les diverses polyphénols) qui stimulent l’organisme, permettant une amélioration de nos performances physiques et mentales, tout en évitant la nervosité et l’irritation. Les unes sans les autres, ces molécules ne produisent pas les mêmes effets. Certains thés verts et particulièrement le thé Matcha ont néanmoins une concentration plus forte en caféine que d'autres thés, d'où leur constante comparaison au café.

Alors thé ou café ?


Mais pourquoi choisir, quand on pourrait profiter des deux ?


Savourer simultanément le café pour son effet immédiat ainsi que le thé pour rester éveillé et concentré plus longtemps. Par ailleurs, pourquoi se priver de deux boissons qui nous plaisent ? (sans en abuser bien évidemment !)


L’expression de la caféine dans le thé dépend de la température et du temps d’infusion. Plus la température est élevée, plus de caféine sera libérée dans la tasse. Il en est de même pour la durée d’infusion. Au-delà de 2 à 3 minutes d’infusion, plus de caféine sera libérée. Il faut ajouter que ces deux facteurs augmentent aussi la présence des tanins dans la tasse et modifient non seulement le taux de caféine, mais aussi le goût, augmentant l’amertume et l'astringence.


Les questions gustatives liées aux temps d'infusions ainsi qu'aux dosages sont abordées plus en détail dans les paragraphes "Comment le déguster" de chacun des thés. Par ailleurs, les bienfaits du thé, tels que l'amincissement, sont également expliqués dans un autre volet de nos blogs "Les vertus du thé".


142 vues

Posts récents

Voir tout